6 conseils pour bien laver vos vêtements

Bien laver ses vêtements est essentiel tant pour prolonger leur durée de vie que pour limiter leur impact environnemental.

 

Impact environnemental de l’entretien des vêtements

Savez-vous qu’une grande partie de l’impact environnemental des vêtements est lié à leur entretien ?  Par exemple l’ADEME estime que, dans le cas du jean, l’utilisation et la fin de vie représentent 48 % des gaz à effet de serre émis au cours de l’ensemble de son cycle de vie ! C’est dommage quand on sait qu’un jean n’a réellement besoin d’être lavé que de temps en temps. (A ce propos, si vous voulez en savoir plus sur vos jeans, vous pouvez consulter l’excellente plaquette réalisée par l’ADEME).

 

Bien laver ses vêtements pour qu’ils durent longtemps

A l’inverse de la Fast-Fashion, la Slow-Fashion consiste à acheter moins de vêtements mais de meilleure qualité. Ces vêtements coûtent plus cher, mais c’est un investissement car ils dureront plus longtemps. Par contre, cela implique d’en prendre soin lors de leur utilisation et lors du lavage afin d’éviter de les abîmer.

Voici donc 6 conseils pour bien laver vos vêtements afin de les garder longtemps et de limiter leur impact environnemental.

 

  1. Toujours laver à 30° ou moins

A part pour du linge de maison très taché, il n’y a pas de raison de laver à plus de 30°. Le chauffage de l’eau est une des causes principales de l’impact environnemental du lavage. C’est logique, il faut 3 fois plus d’énergie pour chauffer de l’eau à 90° au lieu de 30°. De plus, une eau trop chaude détériorera à coup sûr les fibres de vos vêtements.

  • Donc à ce niveau, pas d’hésitation, lavez toujours vos vêtements à froid ou maximum 30 °

 

  1. Fuyez les sèche-linge

Le sèche-linge occasionne une énorme dépense d’énergie. De plus il abîme les fibres des tissus.  Il est préférable de toujours sécher vos vêtements à l’air libre. Vous ferez ainsi des économies sur votre d’électricité et vos vêtements ainsi que la planète vous remercieront.

  • Séchez vos vêtements à l’air libre sur cintres. Pour les pulls en maille, il est préférable de les faire sécher à plat (sur une serviette sur votre lit) afin qu’ils ne se déforment pas.

 

  1. Utilisez une lessive douce et écologique

C’est marrant comme dans le cas du lavage des vêtements, les objectifs écologiques et qualitatifs concordent parfaitement. Une lessive écologique est plus douce qu’une lessive classique. Elle va ainsi moins abîmer les fibres de vos vêtements tout en ayant limitant les rejets de produits chimiques dans l’environnement.

  • Oubliez donc les traditionnelles lessives aux parfums de synthèse et tournez-vous vers leurs alternatives écologiques. Les lessives au savon de Marseille, marques vertes ou noix de lavage feront très bien l’affaire. Encore mieux : faites votre lessive vous-même ! (Recette à venir sur le blog)

 

  1. Laver vos vêtements sur l’envers

Ce conseil s’applique tout particulièrement aux pantalons et jeans, mais également aux t-shirt ou chemises. Les retourner permettra d’éviter que les fibres subissent trop d’abrasion mécanique dans la machine.

Pour les vêtements délicats, ou la lingerie, il est préférable d’utiliser un pochon de lavage. Ceci permettra là encore d’éviter l’abrasion des fibres, et protégera les tissus délicats d’accrochages avec d’autres éléments extérieurs comme zip, velcro, bouton, crochet…

  • Un pochon de lavage est particulièrement recommandé pour les tissus artisanaux comme ceux qu’utilise MUUDANA

 

  1. Ne lavez pas trop souvent vos vêtements

Si les t-shirt ou chemises qui sont en contact direct avec la peau et la sueur doivent être lavés régulièrement, les autres vêtements n’ont pas à subir la même fréquence. Les pulls, robes, pantalons doivent être lavés après 2 à 4 ports (selon la chaleur et l’utilisation). Et les jeans, comme expliqué au début de l’article, n’ont réellement besoin d’être lavés que 2 à 3 fois par an si vous en faites une utilisation normale. (Oui cela m’a surprise également ! Mais c’est bien le cas). Vous pouvez vous contenter de laisser votre jean s’aérer sur un cintre et ne le laver que ponctuellement.

  • Savez-vous que les vêtements synthétiques libèrent dans l’eau des micro-plastiques qui ne sont pas traités par les stations d’épuration ? Ces micro-plastiques terminent donc dans la mer et sont une grande source de pollution. Leur impact sur la chaîne alimentaire est encore obscur, mais il y a de quoi s’inquiéter. Alors n’aggravons pas la situation en lavant plus qu’il ne faut !

 

  1. Lavez à la main les pièces délicates

C’est certain, le lavage à la main est une corvée dont on se passerait bien. D’ailleurs, il est une grande cause de délaissement de vêtements. « Oui je t’aime mon joli pull mais j’ai tellement pas envie de te laver à la main que tu resteras à jamais dans mon placard ! » Qui ne se reconnait pas ? C’est quand même dommage… Certaines très belles matières préfèrent vraiment le lavage manuel et il serait triste de devoir se passer de ces merveilles pour une affaire de flemmardise…

En réalité, avec un peu d’organisation et d’habitude, on peut tout à fait gérer le lavage à la main sans qu’il soit trop contraignant. Par exemple, faites la lessive dans votre lavabo avant de prendre votre douche. Laissez tremper le temps de la douche. Et lorsque vous avez fini, rincez et étendez les vêtements dans votre douche afin de ne pas créer d’inondation. Et hop, ni vu ni connu, la lessive à la main est terminée !

 

Dans le cas des vêtements de MUUDANA

Les vêtements de MUUDANA contiennent tous des parties en tissus traditionnels, soie ou coton, tissés à la main. Ils demandent donc une attention particulière.

  • Le Pantalon Garuda a des consignes assez simples : séparez bien la ceinture en soie du pantalon. Celle-ci ne devrait avoir besoin d’être lavée que rarement et dans tous les cas à la main. Le pantalon sera lavé en machine sur l’envers à 30° avec des couleurs similaires
  • La Robe Indra : comme pour le Pantalon la ceinture ne connaîtra pas la machine et sera toujours lavée à la main. La robe préfère également le lavage à la main en raison de ses manches en soie. Vous pouvez éventuellement la laver en machine, si et seulement si vous suivez les recommandations de la première partie de l’article. En particulier : lavage à 30° maximum sur l’envers, lessive non chimique, pochon de lavage souhaitable.
  • Top Apsara : comme la robe, le top préfère un doux lavage à la main. Mais vous pouvez aussi lui faire connaitre la machine sous réserve de suivre toutes les consignes suscitées.
  • La Jupe Amrita peut être lavée en machine à 30° maximum sur l’envers.
  • Pour le Kimono Naga : interdiction totale de machine à laver. Etant 100 % tissé à la main, la machine risquerait trop d’abimer le tissage. Il sera donc lavé à la main, avec une lessive douce ou du shampoing. Mais étant une pièce qui n’est pas en contact direct avec la peau, elle ne devrait pas avoir besoin d’être lavée trop souvent.
  • Les écharpes coton, et coton & soie doivent suivre le même protocole que le Kimono Naga : lavage à la main indispensable
  • Les Foutah par contre passent très bien à la machine. Attention à les laver avec du blanc afin que leurs couleurs ne ternissent pas.

Enfin, d’une manière générale, lavez bien vos vêtements MUUDANA avec des couleurs similaires et repassez les à fer doux sur l’envers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.