Oh bonheur, oh joie ! Il existe de plus en plus de marques éthiques, et certaines d’entre elles soutiennent l’artisanat. De quoi ravir les plus exigeant.e.s d’entre nous. 
D’un autre côté, il devient donc un peu plus difficile de se repérer devant la diversité des marques écoresponsables qui fleurissent en ce moment. Alors, on s’est dit que c’était le moment de vous partager nos petits (gros) coups de cœur. Voici donc notre sélection de 10 marques éthiques qui valorisent l’artisanat dans le monde, et pourquoi il est essentiel de le préserver. Suivez le guide !

Préserver l’artisanat : pourquoi c’est important pour la planète ?

Comme vous le savez, MUUDANA s’est donné comme mission première de valoriser et préserver l’artisanat d’Asie du Sud-Est, car c’est là-bas qu’Aude, la fondatrice, est tombée amoureuse des tissus traditionnels. Pour autant, comme vous pouvez vous en douter, cet artisanat n’est pas le seul en danger. En cause : le phénomène bien connu de mondialisation, et d’uniformisation des cultures qui l’accompagne. En clair : c’est tout le patrimoine, les valeurs et l’histoire des différentes cultures qui menacent de disparaitre. Nous faisons donc face à un véritable problème de perte d’identité. 
Si l’on peut encore trouver des vêtements et accessoires faits main, issus de l’artisanat traditionnel dans de nombreux pays, ils sont peu à peu remplacés par des articles moins chers et demandant moins de travail. Les artisans au savoir-faire ancestral tendent donc à disparaitre, en abandonnant leurs coutumes au profit des vêtements venant d’occidentet souvent de seconde main. 

Ainsi, soutenir et préserver l’artisanat, c’est soutenir la richesse des cultures. C’est permettre aux artisans de vivre dignement de leur travail, à partir de leurs ressources locales. C’est encourager une vision de la société où des peuples peuvent continuer à vivre selon un modèle globalement beaucoup plus respectueux que nos modes de vie occidentaux. 

Sans plus attendre, voici notre sélection de 10 marques éthiques qui encouragent l’artisanat dans le monde : 

montage photos marques éthiques
Les écharpes de Krama Heritage, les coussins de Brodeuse Voyageuse, les sacs weekend de Bajura, les sacs de Mazonia et les sneakers N’Go Shoes

Bajura, les sacs écologiques en chanvre

C’est la rencontre de Paul, Nicolas, et d’un ami Népalais à Katmandou. Heureusement, pour nous, cette histoire n’est pas le début d’une (mauvaise) blague, mais bien de celle de Bajura et de ses sacs népalais, à la conquête du marché Européen. Mais pas dans n’importe quelles conditions : “La meilleure raison pour lancer une entreprise est de créer du sens, de créer un produit ou un service qui contribue à améliorer le monde” tels sont leurs mots. Pour ce faire, la marque éthique s’engage à assurer un salaire juste à ses artisans, la non-discrimination raciale ou sexuelle, et applique la règlementation du commerce équitable tout en attendant d’obtenir cette certification. De plus, une partie du prix du produit revient à l’une des 3 associations népalaises sélectionnées avec attention par Bajura. Côté impact écologique, la marque éthique choisit de confectionner ses sacs en utilisant le chanvre, matière de prédilection lorsqu’il s’agit d’écoresponsabilité. Leurs accessoires sont fabriqués à la main, en alliant savoir-faire traditionnel népalais et style européen. Les chutes de tissus sont ensuite récupérées par les partenaires de Bajura pour fabriquer des articles pour le marché local, et qui poussent la démarche de responsabilité jusqu’à la gestion des déchets, qui représente un problème majeur dans l’industrie textile.

Ce qu’on aime : La solidité et la durabilité que permet l’utilisation du chanvre. La volonté de conserver et partager l’artisanat du Népal. La diversité des produits proposés : sac à dos, tote bags, pochettes et sacs de voyage composent la collection de Bajura et qui permet de trouver l’accessoire éthique qui convient à notre style. 

Brodeuse voyageuse, les pochettes durables et brodées

Le concept de Brodeuse Voyageuse, c’est avant tout des rencontres. Des rencontres entre Camille Bertrand, la fondatrice, et des artisanes de Chine et des brodeuses du Maroc, plus précisément. Puis, des collaborations entre ces différentes femmes, au travers de différentes associations, pour promouvoir ces artisanats et ces techniques textiles traditionnelles. De cet échange naissent des accessoires au savoir-faire unique, mélange de tradition et de nouvelles compétences acquises au cours de cette collaboration. On obtient donc des pochettes colorées, des étoles aux teintures naturelles et aux couleurs à tomber et des coussins (oh, ces merveilleux coussins !) à motifs tissés. 

Ce qu’on aime : Les valeurs humaines derrière Brodeuse Voyageuse. L’échange entre ces femmes d’ici et d’ailleurs pour promouvoir l’artisanat. Et les coussins (on ne le dira jamais assez).

Krama Heritage, des foulards en soie faits-main 

Krama Heritage est une marque éthique engagée au Cambodge, et spécialisée dans les foulards (d’où le nom “Krama”, foulard culturel porté depuis des siècles au Cambodge). La marque est portée par un projet social, celui de One Scarf, One Skill, basé sur trois piliers : l’éthique, le développement économique et la préservation du patrimoine artisanal du Cambodge. Ainsi, la marque garantit un salaire décent, des conditions et un rythme de travail dignes et respectueux et des avantages sociaux et alimentaires aux tisserands et tisserandes des ateliers avec lesquelles elle s’associe (et c’est bien tout ce que l’on demande à une marque !). La marque responsable propose, en plus de ses foulards en soie, des espadrilles éthiques et des masques 100% coton !

Ce qu’on aime : Son engagement social et la valorisation des savoir-faire traditionnels du Cambodge. La touche moderne qu’elle apporte à l’accessoire traditionnel et sa grande variété de produits. Ses motifs ethniques et la qualité des tissages de ses foulards.

Mazonia, les accessoires colorés et tissés 

Une autre marque éco-responsable portée par des collaborations entre femmes est Mazonia. Jeanne, la fondatrice, nous emmène en Colombie, à la rencontre des tisserandes du peuple des Wayuus et de leur artisanat. Leur savoir-faire unique est transmis de génération en génération, de mère en fille. Les motifs des accessoires qu’elles fabriquent représentent leur histoire, leur chemin de vie et toute la nature qui les entoure.Tout ceci nous est donc joliment transmis sans intermédiaire, à travers les bijoux, les sacs colorés et les pochettes tissées de Mazonia. Tout l’artisanat Amérindien à portée de clic. 

Ce qu’on aime : La variété des couleurs et des tissages, des formes et des tissus. Le soutien aux tisserandes colombiennes. La grande collection de bijoux qui permet d’accessoiriser n’importe quelle tenue. 

Ngo Shoes, les sneakers éthiques et durables 

These boots are made for walkin’, and that’s just what they’ll do, one of these days these boots are gonna walk all over you” chantait Nancy Sinatra. Si la chanson était adaptée aujourd’hui, Nancy parlerait surement de sneakers. Passées du statut de chaussures de sport jusqu’à l’adoption du plus grand nombre, on retrouve les baskets partout. Si elles sont intimement liées à l’utilisation du caoutchouc, N’Go Shoes twiste ce postulat en associant le caoutchouc naturel à des matières naturelles telles que la sciure de bois ou des matériaux recyclés, comme les bouteilles en plastique. Confectionnées au Vietnam, ces baskets éthiques valorisent l’artisanat vietnamien, tout en privilégiant des composants sourcés localement, recyclés ou encore vegan. Mais l’ambition des fondateurs, Kevin et Ronan, dépasse les baskets, puisque la marque propose également des sacs à dos, conçus pour durer ; à l’instar de leur marque éthique dont on n’a pas fini d’entendre parler. 

Ce qu’on aime : Leur démarche d’amélioration continue. Leurs efforts constants sur le choix de matières recyclées et vegan. Leurs accessoires toujours plus écoresponsables et solidaires.  La valorisation de l’artisanat sur des chaussures éthiques et modernes. Et évidemment, la petite touche vietnamienne travaillée main.

montage photos marques éthiques
Les sacs de Yakana, les coussins de TrendEthics, les basket Umoja, les foulards de Soierie du Mekong et les sacs Pachamama

Pachamama bags, des sacs boliviens faits-main 

C’est tout l’artisanat Bolivien dans un sac. Née d’un voyage en Amérique du Sud, la marque de Juliette et Gaétan a pour ambition de valoriser les savoir-faire traditionnels de la Bolivie. À travers ses sacs fabriqués à la main en Bolivie, Pachamama Bags s’engage à respecter les travailleurs et l’environnement. Leurs sacs éthiques et modernes, tout en gardant une touche ethnique bolivienne caractéristique, savent vous accompagner dans tous vos voyages et autres balades (plus ou moins) urbaines ! 

Ce qu’on aime : La mise en valeurs des tissus boliviens et de l’artisanat des Andes, à travers des accessoires pratiques et adaptés à notre vie moderne grâce à leurs différents modèles, allant du sac à dos au sac weekend, en passant par le sac cabas.

Soierie du Mékong, les foulards en soie solidaires 

“Derrière chaque foulard une histoire de femmes”. C’est comme cela que Soierie du Mékong se présente. Ce projet social et solidaire est un projet de l’ONG Enfants du Mékong, qui agit depuis 1958 pour l’éducation des plus pauvres en Asie du Sud-Est. L’objectif initial de la marque ? Relancer l’art exceptionnel du tissage de la soie pour permettre à des femmes en situation très précaire de trouver un sens à leur vie et construire un avenir pour leur famille. Cet engagement se retrouve donc dans la confection de foulards et d’écharpe en soie d’une grande qualité. Du choix de la matière, aux finitions en passant par le tissage et la teinture, Soierie du Mékong perpétue les savoir-faire traditionnels et ancestraux du Cambodge. En formant ses propres tisserandes, la marque éthique garantit le bien-être de ces femmes, de leurs conditions de travail, de la qualité de ses produits et de la sauvegarde de l’art traditionnel du tissage. 

Ce qu’on aime : La démarche sociale. L’engagement pour les femmes et leur formation. La préservation l’artisanat Cambodgien dans des foulards éthiques en soie d’une qualité exceptionnelle. Le fait que tous les bénéfices soient reversés à l’ONG Enfants du Mékong. 

TrendEthicscoussins et accessoires tissés et écoresponsables  

Ce n’est pas que de super coussins aux couleurs vives et aux jolis tissages. C’est avant tout une association agissant pour l’environnement, l’emploi et l’éducation. Matières premières sélectionnées pour minimiser l’impact sur la planète, tissage à la main par des artisans de l’Asie du Sud-Est, création d’emploi pour les femmes et soutien aux minorités ethniques, mise en valeur de leurs savoir-faire… L’impact est grand pour l’humain, et pas pour la planète ! Tout cet engagement se retrouve dans leurs accessoires écoresponsables, allant des coussins aux pochettes. Le petit (gros, en réalité) + : si les tissus sont tissés en Asie pour valoriser le travail des femmes en situation précaire et des savoir-faire traditionnels, c’est dans un atelier de réinsertion en Seine Saint Denis que les tissus sont assemblés en coussins.

Ce qu’on aime : La démarche engagée dans la préservation de l’artisanat de l’Asie du Sud-Est, le soutien aux coopératives et aux femmes et enfin la qualité des produits et des tissages aux couleurs vives qui deviennent la pièce maitresse de nos salons. 

Umoja, la chaussure éthique et végétale 

L’ambition d’Umoja est (presque) simple, dans l’univers très complexe qu’est l’industrie textile : trouver des solutions et alternatives vertes pour répondre aux enjeux de cette industrie, tout en préservant les savoir-faire traditionnels et artisanaux d’Afrique. Toute son expertise se retrouve dans ses baskets éthiques (et végétales !), alliant artisanat textile africain et matières biodégradables et biosourcées et techniques traditionnelles portugaises. En effet, si beaucoup de pays d’Afrique de l’Ouest sont producteurs de matières premières de qualité, ils ne disposent malheureusement pas (ou plus) d’industrie capable de les transformer localement. Pour sauvegarder l’artisanat africains, la marque choisit de les associer au savoir-faire européen : leurs baskets végétales sont donc riches d’un mélange de tradition et de modernité. Cet aspect se retrouve d’ailleurs dans l’allure de la chaussure éthique : parfaitement adaptée au monde d’aujourd’hui, avec une petite touche ethnique qui la rend reconnaissable. 

Ce qu’on aime : L’artisanat au service de l’innovation pour répondre aux enjeux de l’industrie textile. Le fait qu’Umoja propose des basket 100% végétales, 0% plastique. Le design moderne et les couleurs naturelles. La préservation des savoir-faire traditionnels africains.

Yacana, des écharpes et accessoires écologiques en alpaga 

La fondatrice de Yakana, Aurore, nous fait faire un détour en Amérique Latine à travers sa marque. Pour confectionner ses accessoires, Yakana fait appel aux traditions et à l’artisanat du Pérou et de l’Uruguay pour les remettre au gout du jour dans des écharpes, de la maroquinerie ou encore des objets de déco. Ils sont fabriqués à la main selon des savoir-faire traditionnels et dans des matières brutes et naturelles. Sa particularité ? L’utilisation de la laine d’Alpaga, douce et écologique !

Ce qu’on aime : La réinterpretation des traditions dans les techniques, dans les tissus. La valorisation de l’artisanat d’Amérique Latine avec une approche contemporaine et ludique. Sans oublier ses coussins brodés.

En connaissez-vous d’autres ? Dites-le nous dans les commentaires ! 

Pour en apprendre plus sur les savoir-faire traditionnels et l’artisanat, n’hésitez pas à poursuivre votre lecture avec ces articles : 

Qu’est-ce que l’Ikat en 3 questions

Le Batik, tout savoir sur cette technique millénaire  

La méthode traditionnelle de tissage de la soie au Cambodge 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.