Je souhaite à travers ce blog expliquer la mode, son processus créatif mais aussi son pendant destructeur. Ceci afin d’aider tout un chacun à mieux comprendre l’impact social et environnemental des vêtements, et donc l’importance de la mode éthique. Alors commençons par le commencement, je vais débuter par mon propre exemple. Quelles étapes dois-je traverser pour créer des vêtements éthiques ?

L’étape fondamentale pour créer des vêtements éthiques: la recherche de partenaires (confection et tissus)

J’ai fait le choix de ne pas monter mon propre atelier, mais plutôt de travailler avec un réseau d’organisations dûment sélectionnées, organisées en chaîne de production écologique et solidaire. Cette démarche présente l’avantage de soutenir des projets de qualité déjà existants, méritant une mise en valeur.

Mon travail a donc commencé par la recherche de partenaires locaux. J’ai avant tout besoin de 2 types de partenaires : atelier de confection et fournisseurs de tissus.

Mes critères pour la sélection de ces partenaires sont très exigeants. Ils doivent : fonctionner sous forme d’entreprise sociale (aider leur employés à améliorer leur situation économique), m’offrir une traçabilité exemplaire, proposer des matières premières bio/écologiques/recyclées. Et bien sur un travail de qualité !

Autant dire qu’avec de tels critères j’ai d’office exclu la majorité des acteurs du textile en Asie du Sud-Est ! Mais il existe tout de même au Cambodge de très beaux projets créés par des ONG ou des leaders locaux. Ceux-ci adoptent une démarche loin du capitalisme. Ils soutiennent des femmes en difficultés urbaines ou rurales, revitalisent les savoir-faire traditionnels et proposent des produits de qualité.

Plusieurs de mes articles de blog vous présentent en détail les partenaires sélectionnés, par exemple:

Pour en savoir plus sur les tissus que je compte utiliser vous pouvez aussi visiter la page qui leur est consacrée.

Ma recherche de partenaires n’est pas finie car je la voie comme un processus perpétuel. Je continuerai constamment à chercher de nouveaux et magnifiques tissus ainsi que des organisations solidaires à soutenir, afin d’enrichir constamment ma chaîne de production.

Sachez enfin que pour faire des vêtements il ne faut pas que du tissu et des couturières. Il faut également du fil, des boutons, des étiquettes, des zips…. Obtenir à minima une traçabilité sur ces éléments est une tâche extrêmement compliquée ! Je n’y suis pas encore parvenue et me voie dans l’obligation à l’heure actuelle de me fournir dans les marchés locaux. Mais je ne baisse pas les bras et espère bien un jour parvenir à une traçabilité 100 % !

Les autres étapes pour créer des vêtements éthiques

Dessin de silhouette

Habituellement, dans l’industrie de la mode, les stylistes réalisent les dessins de mode au tout début. Et ensuite ils sourcent les textiles qui correspondent aux vêtements qu’ils ont imaginé. Souvent, ils les commandent sur mesure, créent les imprimés avec des designers textiles…

Dans mon cas, au vu de mes critères sociaux et environnementaux, je suis face à un choix très limité de tissu : pas de polyester, pas de viscose, pas d’élasthanne, peu de types de coton… Je dois donc adapter le design de mes vêtements à ce choix de tissu. C’est une démarche que je trouve très intéressante car elle exige d’être encore plus créative face à ces contraintes.

Dessins techniques, patrons et prototypes.

Une fois que le dessin de mode est finalisé, que les tissus sont choisis, place aux dessins techniques et à la réalisation des patrons. Pour ce faire je travaille avec un styliste Cambodgien. Établi depuis 10 ans à Phnom Penh, possédant sa propre marque de prêt à porter et professeur de stylisme à l’Université, c’est un véritable plaisir de travailler avec lui !

Une fois les patrons réalisés, nous réaliserons les prototypes. Ce sont les premiers exemplaires de la collection. Ils permettront de vérifier qu’il n’y a pas d’erreur dans la réalisation des patrons, le choix des tissus…

Modification et prototype final

Ces premiers prototypes de vêtements éthiques sont testés, essayés, scrutés en détails, lavés et relavés… Ceci afin de vérifier qu’ils correspondent bien à l’idée initiale du modèle, que leur coupe est parfaite et leur tenue au porté et au lavage exemplaire. Si nécessaire des modifications seront apportées ou de nouveaux prototypes seront créés.

Grading

Une fois que le vêtement est finalisé, c’est-à-dire qu’il n’y a plus de modification à apporter au prototype, place au grading. A cette étape, les patrons sont déclinés selon les différentes tailles : S, M, L….

Shooting Photo

Parallèlement au grading, un shooting photo est organisé avec mannequins, photographe et tout et tout… Cette étape est nécessaire pour pouvoir présenter la collection aux futurs merveilleux clients. A partir de ce moment, les modèles de vêtements éthiques pourront être enfin montrés au grand jour ! Quelle émotion à venir !

Pour créer des vêtements éthiques, il faut aussi les vendre !

Crowdfunding

Le crowdfunding est pratiquement devenu une étape incontournable du lancement de marque. Il faut dire que c’est un outil extrêmement utile pour tout entrepreneur débutant. Le principe est le suivant: le consommateur achète à l’avance un produit qui sera livré quelques mois plus tard. L’entreprise bénéficie ainsi d’une avance de fonds sans avoir à emprunter de l’argent. Les bénéfices du crowdfunding sont plus complets. Cette démarche permet de tester son marché, de s’engager sur une première production avec peu de risques, créer de l’enthousiasme autour d’un projet naissant…

Cette étape ne concerne généralement que la première collection. Dans le cas de MUUDANA, le crowdfunding a une place encore plus centrale. Chaque collection depuis la création de la marque est lancée en préventes. En effet, je vois le crowdfunding comme une relation gagnant-gagnant, une nouvelle manière de proposer la mode. Le consommateur bénéficie d’un tarif avantageux en comandant en crowdfunding, ce qui permet à MUUDANA de garder son indépendance financière et calculer au plus juste les quantités à produire.

Production & Vente

Une fois le nombre de commandes connues (dans le cas du crowdfunding) ou en se basant sur des prévisions de vente, la production des vêtements est lancée. C’est là qu’entrent en scène nos chers ateliers solidaires partenaires.

Les collections produites sont ensuite vendues en ligne ou en boutique, parfois lors d’évènements éphémères type Pop-Up store ou ventes de créateurs.

Cet article vous a interessé.e ? Pourquoi ne pas continuer votre lecture ?

Et pourquoi ne pas le partager sur vos réseaux ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.